Lex Persona > News > Décryptages > Année fiscale 2017 : Retour vers le futur

Année fiscale 2017 : Retour vers le futur


A l’occasion de l’édition de rentrée de cette newsletter, permettez-nous de déroger quelque peu à la tradition en proposant ce mois-ci non pas un décryptage sur notre vision d’un aspect du marché mais un propos sur l’année fiscale qui s’est clôturée le 31 juillet dernier chez Lex Persona.

Nous sommes heureux d’annoncer une croissance de 30% de notre revenu par rapport à l’année précédente.

Au-delà des chiffres qui sont évidemment un motif de satisfaction pour chacun de nos collaborateurs, cette progression du chiffre d’affaires représente la validation par le marché de notre positionnement stratégique, être à la fois un éditeur de logiciels et un opérateur de services de confiance.

Nous l’avons évoqué lors d’un précédent décryptage, l’un a besoin de l’autre et la cohérence que nous attachons dans le développement simultané de ces deux pans d’activité rencontre l’adhésion de nos clients ainsi que de nos partenaires.

Au cours de cet exercice fiscal, nous avons également lancé de nouvelles solutions qui ont reçu un accueil positif du marché.

Côté solutions logicielles, l’architecture Odisia annoncée le 23 juin 2016 lors d’un séminaire à Paris s’est étoffée cette année avec le développement et le lancement d’Odisia Broker qui permet à une application métier de lui déléguer la signature électronique de documents via une API REST. C’est une étape majeure dans le déploiement de cette offre qui met la signature électronique sécurisée en mode Web à la portée de toutes les applications métiers et qui a d’ores et déjà été adoptée par plusieurs clients et partenaires.

Egalement, la solution SunnysignRem qui permet d’effectuer la signature des remises réglementaires des domaines banque et assurance conformément aux politiques de signature de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR) a été adoptée par plus de 500 utilisateurs répartis sur une centaine de mutuelles et de compagnies d’assurances.

Côté services de confiance, notre plate-forme Sunnystamp pour la dématérialisation de tous les échanges à valeur probatoire a vu arriver une version dotée de nouvelles fonctionnalités clés, au nombre desquelles on peut citer la signature en parallèle et l’adoption d’une interface Excel pour le lancement de parapheurs.

Enfin, mentionnons le déploiement grandissant de notre service 2D-Doc, conforme au standard défini par l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS) dans le cadre de la lutte contre la fraude documentaire, avec plus d’un million de 2D-Doc apposés sur des bulletins de salaire et des justificatifs de domicile.

Ce retour sur ces quelques informations, marqueurs d’une année féconde et qui dessinent notre futur, vient confirmer la stratégie que nous avons définie et présentée publiquement il y a un an. Nous avons fait ce que nous avions promis de faire et la réaction des acteurs du marché est plus qu’encourageante.

Et ce n’est qu’un début puisque dans quelques semaines nous vous dévoilerons des annonces majeures qui viendront, nous l’espérons, amplifier cette dynamique.