Lex Persona > Autres technologies

Autres technologies

Horodatage

L’horodatage d’une signature ou « contremarque de temps » permet de :

  • garantir l’antériorité de la signature par rapport à la date de l’horodatage
  • fournir une date de référence et de confiance pour déterminer le statut de révocation d’un certificat

Les solutions Lex Persona

Conversion de fichier

Afin de pouvoir conserver leurs documents à valeur probatoire, les organisations ont besoin de s’assurer que leur contenu est fiable, et leur sémantique stable au cours du temps.

Les solutions Lex Persona

Authentification forte

Afin de pouvoir protéger leurs données les plus sensibles et les plus critiques, les organisations recherchent des solutions d’authentification visant à sécuriser et à tracer l’accès à ces données par les utilisateurs autorisés et habilités.

Les solutions Lex Persona :

  • Applet d’authentification forte : LPAuth

Chiffrement – Déchiffrement

Le chiffrement est un processus de transformation des informations de façon à les rendre inintelligibles à toute personne autre que le destinataire. Le déchiffrement est le processus inverse du chiffrement, il sert à transformer les informations de façon à les rendre à nouveau intelligibles. Un algorithme de cryptographie, également appelé chiffre, est une fonction mathématique utilisée pour le chiffrement ou le déchiffrement. Dans la plupart des cas, deux fonctions complémentaires sont employées, l’une pour le chiffrement et la second pour le déchiffrement.

Les solutions Lex Persona

  • Applet de chiffrement – déchiffrement : LPCryptoWeb

Code 2D-Doc

Le standard à codes barres bidimensionnel 2D-Doc consiste en la sécurisation de données dans un code à barres signé électroniquement par la clé privée correspondant à une clé publique placée dans un certificat du type « cachet serveur ».

Pour un document, certaines données sont choisies, concaténées puis signées numériquement. Les données et la signature sont mises en forme dans un code à barres spécifique de type 2D-Doc.

Ce standard constitue une signature visible vérifiable uniquement par une machine. La différence majeure par rapport aux règles habituelles de signatures électroniques est l’absence du certificat dans le document signé, ceci pour des raisons de dimension du code à barres.
Source : site de l’ANTS – Agence Nationale des Titres sécurisés : http://www.ants.interieur.gouv.fr/ants/2D-doc.html

Les solutions Lex Persona :