Ce lundi de Pâques fut l’occasion pour nos deux co-fondateurs de répondre aux questions de Nicolas Doze.

La signature électronique permet de réaliser des économies substantielles sur les coûts papier et d’obtenir de véritables gains de productivité au niveau des processus de l’entreprise, tout en améliorant la sécurité des transactions électroniques.

Elle est aujourd’hui le meilleur procédé informatique pour donner une valeur juridique à un écrit électronique. Encore faut-il la mettre en oeuvre de manière appropriée, au regard des besoins de l’entreprise et des risques juridiques associés aux cas d’usages considérés.

Retrouvez les explications détaillées de François Devoret et Julien Pasquier, co-fondateurs de la société Lex Persona, spécialisée dans la signature électronique à valeur probatoire.

Vous pouvez visualiser l’intégralité de cet interview en cliquant ici.